Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'auteur

Androïd XY 10

4 Mai 2014 , Rédigé par mathias.goddon

La suite et la fin de la nouvelle. Jules a été arrêté par la police après avoir été pris en otage par les androïdes...

Là, effectivement, on pouvait dire que nous avions eu tout faux. Je n’aurais jamais dû me mêler de cette affaire et en plus j’avais emmené Jessica dans mon délire. La case prison nous tendait les bras. Nous roulâmes dans un silence de mort, absorbé que nous étions, Jessica et moi, nous demandant ce qu’il allait nous arriver une fois parvenu au commissariat. Quant aux policiers, ils semblaient de plus en plus nerveux, impatients de savoir ce que donnait la poursuite des androïdes. Peu de temps s’écoula au fond. On vit à quelques kilomètres devant nous une fumée noire qui montait vers le ciel et des appels radio paniqués des policiers sur place.
—       Merde ! s’exclama Camille.
Le lieutenant appuya sur l’accélérateur tant qu’il put et dix minutes plus tard le spectacle qui s’offrit devant nos yeux était épouvantable. Sur le coup, personne ne savait ce qui s’était réellement passé. Nous, encore moins. Les deux policiers nous avaient laissé dans la voiture, comme un propriétaire l’aurait fait avec son chien. Mais plus tard, une enquête tenta de déterminer les causes de l’accident. C’est Nano qui se trouvait être au volant. Manning les avait pourtant bien prévenus. Il y avait des risques. Les circuits de Nano surchauffèrent et il ressentit sans doute en premier lieu des spasmes qui eurent comme résultat que leur voiture devint très difficile à contrôler, à tel point même qu’ils sortirent de la route. La fatalité voulut qu’ils le fassent au mauvais endroit. Une station d’essence assez importante se trouvait-là. Ils foncèrent droit dessus. Au moment de l’impact, les différents experts avaient estimés la vitesse du véhicule entre 95 et 100 kilomètres à l’heure. Il était complètement hors de contrôle, de même sans doute que Nano. Un piéton fut fauché avant l’impact, puis le véhicule percuta de plein fouet l’une des bornes de la station. Le véhicule prit feu, les androïdes avec. Et tout explosa. Les experts imputèrent ce fait gravissime à la nouvelle batterie mis au point par Manning. Elle était hautement inflammable. Tout partit en fumée, les trois voitures et leurs occupants qui prenaient de l’essence à la pompe, mais aussi toute la boutique. En tout, il y eu 27 morts, dont les deux robots qu’on intégra dans le bilan humain. Il n’y eut que deux survivants qui se retrouvèrent au milieu des débris de ce qui avait été la boutique. Un homme et une femme qui n’avaient tout deux miraculeusement que quelques égratignures. C’étaient des employés qui se trouvaient dans un recoin de la boutique en train de faire de la manutention. Les autorités firent de leur mieux pour minimiser l’affaire en racontant que Nano était un robot expérimental, que le centre l’avait autorisé à sortir et que toute la faute en incombait au directeur du centre de Luxley. C’était d’autant plus facile que celui-ci avait péri dans l’explosion du centre de recherche.
Jessica et moi, nous vîmes simplement des gens qui couraient, des ambulances qui arrivèrent puis repartirent, des habitants du coin consternés, d’autres un peu moins qui pointaient leur téléphone portable vers la station d’essence réduites en mille morceaux. Des pompiers arrivèrent, puis d’autres policiers qui se chargèrent d'éloigner les curieux, car l’incendie faisait rage et tout risque d’une autre explosion n’était pas à exclure. Ensuite, on nous changea de voiture. Les sièges arrières étaient beaucoup plus confortables. On nous banda les yeux et on nous emmena dans un lieu tenu secret. On nous mit chacun dans une cellule, c’est la dernière fois que je vis Jessica.
Rassurez-vous, au bout de quelques jours de détention, elle fut expulsée du territoire en ayant certainement promis de ne rien divulguer à la presse sous peine de poursuite. Quant à moi, j’eus droit à de nombreux interrogatoires. Je fis en tout trois semaines d’incarcération. Mon employeur ne comprit pas mes absences et me renvoya de mon travail d’agent immobilier. Mais j’avais déjà trouvé un autre poste, celui d’agent secret…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article