Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'auteur

Auteur qui a la rage, enragé, engagé, dégagé qui enrage

8 Octobre 2014 , Rédigé par mathias.goddon Publié dans #Ecriture

 
Je me suis pris des portes de placards
À tel point que j’en étais hagard
Mais je vais me relever tel un gaillard
Ceux qui m’ont pris pour un tocard,
Je vais leur rentrer dans le lard
Leur mettre les pleins phares.
 
Ils vont bouffer du nénuphar !
Avoir le destin d’Icare
Ils ne vont plus être aussi bavard
Vous pouvez me croire...
Préparez vos mouchoirs !
Ça va saigner, être une boucherie
Genre « Je tue les cafards ».
 
Ils auront même besoin d’un appareil respiratoire
Pour eux ça va être un cauchemar
Ils seront vraiment dans le coaltar
 
Pour le critique qui a descendu le bouquin en flèche
Je lui mettrai bien une petite pêche
Littéraire limite en surnuméraire, ça va de soit
Qui va l’éblouir
En même temps que mes pompes vont reluire.
 
N’empêche, j’imagine bien la scène sèche
Un critique qui se dépêche de m’encenser
Avant qu’il ne s’assèche, ça sèche !
 
Dernier message qui lui aussi sèche,
Comme mon cœur infertile depuis le passage des épines
Coupé en deux et en ruine, rien ne le taquine.
 
Trop sensible, habité par la colère du dépit
Un rien ne le chafouine.
 
Blessé par une fleur
Je n’ai d’autre choix avec elle que l’amitié,
Même si ça me fait… suer…
 
Je ne chouine plus et ne doit plus en faire un drame, 
Je cherche à l’intérieur de son âme pour éviter le vague à l'âme
Et trouver les armes
Qui me permettra de vaincre toutes les larmes.
 
À cet instant-là, il faut que je m’excuse
Dire que je suis lisse et que j'abuse
Que je suis gentil et que je vais la fermer
Juste pour que les autres puissent s’exprimer
Continuer à étaler leurs idées rances, leurs intolérances...
 
Va savoir si je fais semblant
D’étaler mes sentiments
De m’asseoir sur le banc
Et de te parler un peu brusquement ?
 
Tu crois vraiment que je te mens,
Que je t’embête pour m’épancher tout bêtement
Tu crois vraiment que je vais me faire du fric
Tout ça grâce à des clics, clique, clic clic...
 
Au fond, peut-être qu’il y a un hic
Un truc même pas très chic
A moins que ça ne soit pour exprimer ma rage
Mes errements ou peut-être mes sentiments ?
 
Quelque chose de grand
Peut-être même avec du talent
A moins que ce soit un ouragan...
 
Un ouragan de tendresse qui vous fait vous asseoir
Un ouragan de détresse qui vous fasse lever vos fesses
Un ouragan de rage qui vous fasse vous mettre en nage
Ou simplement la rage de dents d’un auteur en nage
Dont l’inspiration s’est manifestée aussi sûrement
Qu’une étoile en manque de scintillement !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article