Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'auteur

Flic ou caillera de Rachid Santaki

5 Avril 2013 , Rédigé par mathias.goddon Publié dans #Actualités

flicoucaillera.jpgWesh cousin, j'ai pas le seum aujourd'hui, parce que je suis allé voir la mife à Panam et j'ai bien golri quand j'ai vu toutes les affiches de Rachid Santaki... Non, vous ne rêvez pas, c'est bien moi qui parle, je viens simplement de lire un polar made in 9-3...

C’est l’histoire de Mehdi Bassi un jeune habitant d’une cité de Saint-Denis. Il a un petit boulot, mais rêve de vivre de ses graffitis. Seulement voilà, quand on est comme lui issu de la cité et qu’en plus on a un frère en prison, rien n’est simple et les ennuis vont s’accumuler.

De l’autre côté du miroir, une jeune policière Najet Iker se débat elle aussi au milieu de requins. Saint-Denis, Paris et la banlieue parisienne à la fois en pleine effervescence et en pleine désespérance… Deux mondes qui s’opposent, mais sont-ils pour autant si éloignés les uns des autres ?

Rachid Santaki est ainsi incontestablement une voix, un auteur à écouter et qui nous interpelle, nous donne de quoi nous poser des questions sur le fonctionnement de notre société.  Il nous fait plonger dans l’univers sombre et sous terrain des quartiers, nous fait vivre l’envers du décor. On se retrouve ainsi au cœur des trafics en tout genre là où on n’aimerait pas être…

Pour autant, ce polar qui va à mille à l’heure et qui nous emporte tel un tourbillon ne tombe pas dans la violence gratuite, mais dresse simplement un état des lieux plus qu’inquiétant, avec des habitants qui subissent ou qui se débattent à leurs façons au sein d’un système qui les broie.

Cette noirceur est cependant atténuée de temps en temps par des aspects plus drôles comme le langage fleuri de ses habitants (d’où l’indispensable glossaire en début d’ouvrage pour le néophyte), à ce titre l’oralité de ce polar amène à mon sens de l’originalité, du dynamisme dans le récit, mais également un humour indéniable.

Un petit extrait pour vous convaincre :

A propos d’une veste…   

«  Vas-y, je te la fais à 40 dollars ! T’es trop fort !

-          Ah ouais escroc ! T’as quoi comme taille ?

-          M.

-          Vas-y frère ! C’est quoi ces tailles ! T’as cru qu’on était des nains de Fort Boyard ou quoi ?

Julien tend la veste cintrée. Schliguido retire son haut Adidas, l’enfile avec difficulté.

La veste est trop étroite. Le dessous de la manche se déchire. »

Ce polar de 270 pages se lit ainsi d’une traite et ravira de nombreux lecteurs, ceux qui cherchent simplement une bonne histoire comme ceux qui sont à la recherche de thématiques plus élaborées.

Pour conclure, « Flic ou Caillera » de Rachid Santaki est un très bon polar à se procurer d’urgence aux éditions Le Masque pour le prix très raisonnable de 16 euros !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article