Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'auteur

Le temple de la Grue écarlate de Tran-Nhut

21 Avril 2013 , Rédigé par mathias.goddon Publié dans #Actualités

tran-nhut-le-temple-de-la-grue-ecarlateVeuillez entrez noble lecteur dans le monde des sœurs Tran-Nhut et découvrez le Viêt-Nam du XVI et XVII°siècle, ses paysages envoûtants, ses fastes et fêtes gastronomiques inoubliables, sa philosophie confucianiste, ainsi que le mandarin Tân et son fidèle bras droit Dinh. C’est en substance (j’en ai ajouté) ce que m’avait écrit Thanh-Van (l'une des deux soeurs) lors de ma rencontre avec cette auteure au festival « Quais du polar » à Lyon en mars dernier.

Je dois dire que cette lecture m’a emballé et je me suis même demandé pourquoi je n’avais encore lu aucune enquête du mandarin Tan, aventure pourtant commencée il y a de cela 14 ans ?!

Plusieurs raisons en effet doivent pousser à lire ce livre. Si l’on est adepte du polar, on ne sera pas déçu par l’intrigue, les différentes péripéties ni les différents rebondissements de l’enquête menée par le mandarin Tan. Mais ce livre est plus que la résolution d’une affaire policière, c’est aussi un roman d’aventures, ainsi le voyageur ne pourra être qu’emballé à l’idée de découvrir cette partie du monde méconnu pour nous humbles européens et se laissera guider à la recherche de la Source du Dragon retourné...

On suit donc les aventures de Tân, jeune mandarin civil qui hérite d’une province lointaine et reculée du Viêt-Nam. D’une mentalité irréprochable, Tân se fait le serviteur avisé de son empereur et de son peuple. Physiquement imposant, il est conseiller par Dinh le lettré, personnage ô combien intelligent et profond (jusqu’à quel point ? Ah-Ah).

C’est également un roman faisant appel à tous nos sens : l’ouïe (écoute bien tes maîtres petit scarabée), la vue (observe bien le mouvement des Feuilles de Laitue qu’on essore), le toucher… A ce propos, une douce sensualité plane sur ce livre, les sentiments sont déposés à petites touches comme l’aurait fait un peintre sur sa toile.

Enfin, cette œuvre n’est pas dénuée d’humour et d’action avec des scènes d’arts martiaux dignes d’un film avec Bruce Lee avec des mouvements tels que l’Ane qui rue.

Pour résumé, c’est pour moi un livre de référence, riche en enseignements de tous ordres et que chaque lecteur doit avoir dans sa bibliothèque.

 

Résumé de la quatrième de couverture :

Lorsqu'il rejoint son poste, aux confins de l'empire vietnamien du XVIIe siècle, le mandarin Tân ne sait pas encore que les familles de notables n'ont qu'une idée en tête : le marier à leurs filles nubiles. Cependant, le jeune homme n'a guère le temps de se prêter à ces jeux sociaux, car il se voit bientôt confronté à sa première affaire de magistrat. Une succession de meurtres aussi cruels qu'inexplicables le conduit à s'intéresser de près à un ordre de moines plus férus d'arts martiaux que soucieux de la loi de Bouddha. Aidé de son ami le lettré Dinh, il lui faudra parcourir les montagnes embrumées du Nord et déployer toute son ingéniosité pour mener à bout son enquête, dont la solution au goût amer est un défi à son sens inné de la justice.

Quand il s'agit de créer l'étoffe d'une histoire, quatre mains peuvent tisser une trame plus élaborée que deux. C'est en s'inspirant de leur aïeul maternel que les soeurs Tran-Nhut - l'une est physicienne, l'autre ingénieur d'une grande université américaine - ont imaginé le personnage du mandarin Tân, en convoquant les mille et un détails d'un passé révolu et de ses légendes, avec un évident plaisir d'écriture.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mathias 14/04/2014 19:56

Thanks

removal of tonsils and adenoids 14/04/2014 10:47

I have read some investigation Mandarin Tan, adventure yet begun there in that 14 years from a social networking website. I will try to get a copy of this book. This is truly a great read for me. I have bookmarked it and I am looking forward to reading new articles.