Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'auteur

Putain de voisins de merde (2)

3 Janvier 2013 , Rédigé par mathias.goddon Publié dans #Ecriture

Le retour de la vengeance de ce qui fut alors mon plus gros coup de gueule et qui portait sur toute l’amitié (certes relative que je portai alors à mes voisins).

Voilà 4 ans, je me livrai, un soir d’accablement,  à détruire de bons cœurs tous les voisins de la terre… Pour le voir, il est ici sur mon ancien blog, et pour la suite, elle est là :


Un soir, après une journée de pur délire au travail, je tentai de me relaxer de manière raisonnable sur mon canapé. J’étais en train de disserter aimablement avec ma femme :

-          Ils sont bien ces nouveaux voisins d’en face. Aimables, ils disent bonjour, ça change !

-          C’est vrai, c'est que ça sent un peu l’herbe de temps en temps, dit-elle, perfide.

-          Justement, là, tout de suite, ce serait bien, ça me reposerait le cerveau...

-          Et puis, il y a le chien…

-          Il est gentil comme tout ! Oh ! protestai-je

-          Oui, mais bon, il fait quand même un mètre de haut, il mangerait leurs deux enfants en deux ou trois bouchées…

Là, j’interromps le récit, ma femme ne dirait jamais ça, mais ça fait beaucoup plus vraisemblable…

-          Argh, non vraiment, ils sont bien nos voisins !

-          Et le voisin juste à côté de notre palier, il est bien lui ?

-          Il dit bonjour, lui aussi, mais c’est sûr qu’il fume ses vieilles gitanes à toute heure du jour et de la nuit…

-          Et l’odeur se dissémine dans le couloir, puis rentre chez nous, c’est surtout ça l’ennui… Sans compter l’inondation qu’il a provoquée chez le voisin du dessous ! Ils ont su finalement un an après que c’était lui qui avait ses toilettes qui fuyaient, comme s’il n’avait pas pu le voir lui-même ! Et le voisin du rez-de-chaussée qui n’arrêtait pas de râler qu’il prenait une douche tous les jours dans sa cuisine à l’heure des repas. Son voisin du dessus avait toujours une longueur d’avance…

-          Il dinait tôt…

Je me mis à alors à acquiescer en fermant les yeux en pensant que ma chère et tendre avait dû elle aussi passer une sale journée. On était début octobre, la grisaille et la température qui chutait rendaient les gens moroses…

Une heure plus tard, alors que nous étions à table, on entendit soudain un bruit sourd et continu.

-          Tu entends ? me dit-elle

-          Oui, c’est bizarre, on dirait que ça vient de la chambre…

Je me précipitai vers cette pièce qui donnait chez d’autres voisins, dont l’immeuble jouxtait le nôtre, mais auquel nous n’avions pas accès.

Un bruit sourd et lancinant remplissait l’endroit où nous dormions…

-          Mon dieu, m’écriai-je, pas ça, pas le climatiseur !

Fin de la première partie…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article