Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'auteur

Sphères parallèles n°2

30 Janvier 2013 , Rédigé par mathias.goddon Publié dans #Fantastique

Voici les aventures extraordinaires de Jules, agent immobilier. Dans le premier épisode, Jules rend visite à sa cliente. Il fait avec elle le tour de la maison, mais la mystérieuse hôte disparaît sous les yeux incrédules de son visiteur, qui se retrouve alors dans la chambre de la belle...

 

Il sentit pesamment son corps. Comme une envie de s’étendre sur le lit. Il n’allongea pas tout à fait les jambes, mais s’assit le dos contre le chambranle du lit. C’est alors qu’il vit la psyché. Et la femme mystérieuse à l’intérieur. Il se redressa d’un coup. Non, ce n’était pas une illusion. La splendide créature bougeait à l’intérieur du grand miroir, ses longs cheveux ondulaient comme s’ils étaient aux quatre vents. Elle lui faisait signe de venir, comme l’auraient fait les sirènes à Ulysse et à ses compagnons d’Odyssée.

Jules déjà paniqué ne bougeait plus, tétanisé par ce qu’il voyait. Tremblant, il se redressa du lit et sortit de la chambre. Il dégringola plus qu’il ne descendit l’escalier, referma la porte et courut en toute hâte vers le portail. Celui-ci était encore ouvert. Il ne put à cet instant s’empêcher de se retourner et vit une nouvelle fois la jeune femme à la fenêtre qui lui disait au revoir.

Quand il arriva au bureau de l’agence, la secrétaire le regarda avec de gros yeux.

-          Vous êtes tout pâle monsieur Jules, tout va bien ?

Ce dernier déglutit et essaya de reprendre sa respiration.

-          Oui, ne vous inquiétez pas. Le repas de midi qui est mal passé.

-          Oh monsieur Jules, il faut y aller doucement sur les tickets-restaurants, sinon vous n’en aurez plus avant la fin du mois.

-          Vous en faites pas pour ça, ça ira.

Il fila directement dans le petit bureau situé à droite au fond. Il était commun à tous les agents, et Jules fut soulagé de voir qu’il n’y avait personne à cette heure-là. Il s’assit, tenta de se calmer et se demanda un instant s’il n’avait pas rêvé. Il reconstitua pas à pas la matinée, son arrivée devant le pavillon, son entrée, la poignée de main à la cliente, ses hanches dans l’escalier et puis… pfftt, envolée ! Tant pis, il fallait agir.

Il tapa le nom de Sofia Platine dans la base de données des clients de l’agence. Rien d’original n’apparut alors sur l’écran si ce n’est que la jeune femme qu’il avait vue avait tout de même 42 ans. Bizarre, il en aurait donné tout juste 25…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article