Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'auteur

Androïd XY 8

2 Mai 2014 , Rédigé par mathias.goddon Publié dans #Science-fiction

8ème épisode aujourd'hui de la nouvelle de science-fiction. Jules et Jessica se sont introduits illégalement dans un centre de recherche pour percer les secrets de la fabrication de robots qui ressemblent trait pour trait à des humains...

J’eus le réflexe de prendre avec moi Jessica et de nous cacher derrière la porte.
—       Marche devant ! Tu sais où on va, tu le sais !
L’homme qui venait de parler, assez grand, sortit de la pièce, accompagné de la créature. Ils avaient tous les deux des armes de poing et tenaient en joug un homme qui portait une chemise et une cravate. Il marchait devant eux la tête basse. Tous les trois se dirigèrent heureusement pour nous dans le sens opposé de là où nous nous trouvions.
—       C’est bon, on peut y aller, murmurais-je à Jessica. Doucement, rajoutais-je.
Je ne les quittais pas des yeux, ils continuèrent le long du couloir, puis ils bifurquèrent à un moment donné sur la gauche. Une salle plus grande que les autres s’y trouvait. Ce qui m’étonnait le plus, c’est que l’alerte n’avait été visiblement pas donnée. Il n’y avait pas d’alarme qui s’était mise à résonner, pas de gardien en train de courir. Un calme étrange régnait.
Nous ne vîmes personne à l’intérieur, de fait j’entrai le premier. Au fond sur ma gauche se déroulait un bien étrange spectacle. L’un des deux androïdes s’était allongé et on lui avait branché un grand nombre d’électrodes sur le corps. La créature tenait une arme pointée sur l’homme en chemise.
—       Ecoutez, c’est une hérésie, c’est plus que dangereux, on ne sait pas ce que ça peut donner !
—       C’est trop tard Manning, Nano et moi nous voulons vivre aussi longtemps que les humains. Remplacez-nous notre batterie !
Les trois paires de yeux convergèrent vers nous.
—       Vous êtes qui vous ? nous demanda le dénommé Manning.
—       Vous ! s’exclama la créature.
—       Oups, navré de vous avoir dérangé…
—       D’où ils sortent ces deux-là ?
—       C’est l’homme qui m’a gardé la clé USB, dit-elle à Nano pour le rassurer alors qu’il avait commencé à se redresser.
Elle se tourna alors vers nous.
—       Comme si je n’avais pas assez de problème ! Asseyez-vous là !
C’est ainsi que nous ne retrouvâmes aux premières loges.
—       Allez Manning, à vous de jouer.
—       Je vous aurais prévenu, si ces circuits se mettent à surchauffer, ce ne sera pas ma faute.
—       Rassurez-vous Manning, si mon doigt appuie sur la gâchette, ce ne sera pas de ma faute non plus…
Le scientifique commença par mettre en veille le robot. Ses membres se décontractèrent jusqu’à devenir immobiles. Il le mit ensuite sur le côté. Comme l’aurait fait un chirurgien, l’homme prit ensuite un scalpel et ouvrit Nano. Il s’en dégagea une odeur assez âcre et désagréable. Il fit ensuite preuve d’une extrême précaution et à l’aide d’un simple tournevis, il défit une sorte de boîtier. Il en extrait ce qui devait être la fameuse batterie. Il la remplaça par une autre qui avait une couleur différente. Il replaça le boîtier à l’intérieur du corps et referma les plaies.
—       Il faut attendre au moins trente minutes avant de le remettre en route.
—       C’est bien, c'est ce que nous allons faire. En attendant, donnez votre petit matériel aux deux humains qui sont là ainsi que l’autre batterie.
—       Je ne peux pas, nous n’en avons que deux.
—       Vous en avez fabriqué deux, vous pouvez bien en fabriquer d’autres.
—       Ecoutez, c’est de la folie, même si vous arriver à sortir du centre, ce dont je doute, tout le pays va être à vos trousses !
—       Je cours le risque…

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article